Les clés de la réussite en usinage de précision

usinage de précision

Les mécaniciens de précision utilisent différentes machines-outils, telles que des moulins, des tours, des perceuses et des meuleuses, pour fabriquer des pièces de précision en métal ou des pièces plastiques. Ces pièces doivent être produites selon des normes rigoureuses. De plus, travailler de manière méthodique et organisée est crucial dans un atelier d’usinage. Ceci est essentiel pour réaliser des pièces usinées d’une qualité irréprochable. Alors, quelles sont les clés de réussite en usinage de précision ?

Approbation des dessins et modélisation

Avant de commencer un usinage de pièces, il est nécessaire de s’assurer de la qualité du dessin ou du plan technique sur lequel se base le machiniste. Par conséquent, l’atelier d’usinage mandaté doit vérifier avec le client, les différentes données qui figurent sur les dessins techniques de la pièce qui lui sont fournis. Le personnel doit vérifier que la taille, la forme, la matière ou la classe de précision choisie pour chaque partie de la pièce à usiner sont bien présentées et valides. La moindre erreur ou incompréhension n’est pas tolérée est une des clés de réussite en usinage de précision, car elle peut avoir un impact important sur la qualité du dernier résultat. Lors de la conception et de la fabrication de pièces à usiner aux formes complexes, la modélisation ou le prototypage informatiques peut être intéressant. La modélisation de la pièce à produire permet de mieux appréhender l’aspect final de la pièce usinée. Entre autres, lors du façonnage d’engrenages sur mesure, une vue 3D de la pièce et de ses différentes faces peut être obtenue en saisissant différentes données dans un logiciel professionnel. Sollicitez jmd-cfao.com pour des prestations mécaniques complètes, de l’étude à la réalisation de pièces, dans tout domaine industriel.

Choisir une machine-outil et des techniques d’usinage

Pour réussir dans l’usinage de précision, les machines-outils CNC ou manuelles qui seront utilisées pour créer la nouvelle pièce doit être choisie en fonction de la complexité de la pièce et du niveau de précision à atteindre. Par exemple, il peut être essentiel de pouvoir compter sur des équipements informatisés, tels que des aléseuses CNC. Ce type de machine est particulièrement efficace lorsque des pièces doivent être fabriquées en plusieurs exemplaires. Parfois, il est également nécessaire d’utiliser une machine qui peut usiner des pièces sur 5 axes différents au lieu de 3, ou une machine-outil qui peut usiner des pièces de taille non standard. Il est également important de choisir la technique d’usinage qui sera utilisée selon le matériau choisi pour la pièce et de la complexité de la pièce, certaines tactiques d’usinage pouvant s’avérer plus efficaces que d’autres pour atteindre les résultats souhaités. Les machinistes utilisent des instruments de mesure de précision pour garantir l’exactitude et s’assurer que les pièces répondent aux exigences de qualité. Les mécaniciens de précision produisent souvent des pièces prototypes à faible volume ou des pièces uniques.

Procéder à un contrôle de qualité

Pour s’assurer que la réalisation de pièces fabriquées est conforme en tous points aux spécifications du principe de la machine en tant que composant mécanique, sa qualité doit être contrôlée. Cela se fait en utilisant les différents outils de test et de mesure que la pièce peut faire, tels qu’un micromètre. Les machinistes utilisent leurs connaissances des propriétés de formage des métaux et leur capacité à employer des machines-outils pour planifier et réaliser les opérations nécessaires. Ils lisent et interprètent les spécifications et les plans, calculent les dimensions ainsi que les tolérances, disposent et marquent les pièces. Concevoir un projet à partir de plans nécessite une réflexion approfondie, une compréhensibilité des mathématiques et une collaboration avec l’ingénierie pour concevoir des montages de pièces. Elle nécessite également de bonnes compétences en mécanique de précision.

La gravure au laser : une technique précise et détaillée
Sous-traitance industrielle : comment choisir son sous-traitant ?